Roméo et Juliette...

Roméo et Juliette…

Tout le monde connaît l’histoire des deux amoureux les plus célèbres au monde. Alors, que restait-il à en dire, à en montrer?
Le Club Théâtre a décidé de prendre des moments clés de la pièce de William Shakespeare (écrite autour de 1594-96), pour les réécrire, les improviser, les interpréter en musique et en danse, suivant le fil conducteur de la violence et de la modernité de la pièce.

 

Making of the show:

Ce qu’on a gardé:  le prologue, qui annonce l'intrigue en anglais moderne naissant (Early Modern English), et les scènes de la rencontre au bal, du balcon et de la mort: celles-ci ont été adaptées par Chloé Koehl (1ST2S1)

Ce qu’on a modernisé: des familles qui s’insultent, parfois en alsacien ou en invoquant Donald Trump; un bal où la musique de Greensleeves est jouée à la guitare électrique, des scènes de balcon parodiées où Roméo et Juliette se querellent et où Juliette réserve des surprises à Roméo.

Ce qu’on a complètement inventé: tout le reste!

Par groupes et suivant des idées qui ont fusé jusqu’au matin de la répétition générale (à ne plus jamais refaire!!!):

- les élèves ont imaginé comment Juliette va voir un apothicaire fou, ou se procure du poison par des moyens plus ... actuels.

- ce que vous ne saviez pas: Roméo était en fait misogyne, les épées étaient en plastique mais Tybalt est mort quand même, un ninja est intervenu _ oui, vraiment !_ ,  le messager s'est arrêté dans un bar et a eu de sérieux problèmes pour remplir sa mission.

Et bien sûr, l’élixir de Dior réveille, une fois de plus, les morts.

 

Benjamin Hoffmann 1MELEC et Hugo Diemer 1STI2D2

Manon Dillenseger-Hin 2GT3 et Léo Postif 2GT7

Tom Charpentier 2GT7  et Erwann Estève 2GT7

Sami Mourad TS2 et Antoine Kientz 1STI2D2

Lucas Walder 2GT8 et Elias Kemmiri 2GT8

Elodie Erb 2GT7 et Enora Saenger 2GT6

 

Les vrais Roméo et Juliette: Lucas Avanzi TS2 et Chloé Koehl 1ST2S1

 

Pour la régie: merci à Tristan Gouyé (2GT6) qui a géré le son et inventé des lumières grâce à notre nouveau pupitre et projecteur.

Pour la conception de la chorégraphie du bal: merci à Elise Albrecht qui a réussi à faire s’accorder cinq couples assez disparates.

 

Merci à Aurélie Dorgler pour sa magnifique affiche qui nous a amené tant de spectateurs bienveillants, et à Didier Tonelli et à tous nos agents super spéciaux du lycée, qui, comme toujours, nous ont permi d'avoir une salle équipée selon nos requêtes les plus fantasques, avec le sourire.

 

 

 

Galerie Photos: